Nouveau Monde : les grands axes du projet

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Hautes-Pyrénées

Emplois utiles et pour tous


Équité, solidarité, proximité, accessibilité, respect de la diversité, créativité, services publics de qualité, pour toutes et tous, partout !

Les vieilles recettes économiques engendrent délocalisations, précarité et chômage. Nous proposons des mesures neuves et concrètes sécurisant l’emploi régional au travers de la relocalisation de l’économie et la création ou la relance des activités à forte utilité sociale et écologique. Notre région, grâce à ses artisans, ses TPE et PME ou ses filières d’excellence, est riche de potentiels d’emplois de proximité respectueux de l’environnement et du climat. Les aides publiques seront réorientées et conditionnées au développement de l’emploi de qualité pour engager la transition environnementale et solidaire de nos territoires, et nous ferons évoluer les pôles de compétitivité en pôles de coopération.

Nous sommes favorables à un statut social "jeunes" car ils sont les premières victimes de la dégradation des conditions de vie. La Région agira pour la réussite éducative, l’autonomie sociale des jeunes et leur insertion professionnelle durable. La formation deviendra un outil d’égalité et sera orientée vers les filières locales d’avenir.

Nous accompagnerons les secteurs agricoles et viticoles pour donner la priorité à une agriculture paysanne créatrice d’emplois prenant la mesure des enjeux écologiques et favorisant les circuits courts. Cette agriculture saine et de qualité est aussi celle qui permet aux paysans de vivre du fruit de leur travail.

Nous donnerons de véritables moyens à l’économie sociale et solidaire, outil majeur de création d’emplois non délocalisables, qui respecte les individus et la planète. Nous favoriserons le droit salarié à la reprise d’entreprise sous forme coopérative.

Nous sécuriserons le statut de la fonction publique territoriale. Pour lutter contre la précarité énergétique, relancer l’activité économique et protéger la santé, un vaste programme de réhabilitation des logements à partir de matériaux sains produits localement sera lancé. Nous ferons de notre région un exemple de production massive d’énergies propres et renouvelables.

Priorité à l’emploi local, diversification, économie circulaire, innovations techniques, transports publics, agriculture bio, préventions des risques, tourisme diversifié, créations culturelles, pêche durable, soutien à la sous-traitance, aides à l’installation ou à la reconversion…

Egalité des territoires

Équité, solidarité, proximité, accessibilité, respect de la diversité, créativité, services publics de qualité, pour toutes et tous, partout !

Refusons la compétition entre territoires mais favorisons la solidarité et la coopération par la mise en commun des ressources et des compétences au service de l’intérêt général. Nos deux belles capitales métropoles doivent rayonner et non tout absorber.

Nos campagnes, nos montagnes, notre littoral, nos villes, villages et quartiers, ont droit à l’égalité face aux politiques publiques. De Bigorre en Camargue, de Roussillon en Aubrac, en Minervois, Cévennes ou Armagnac nous mobiliserons l’action régionale au service de la revitalisation solidaire de tous nos bassins de vie. Nous agissons pour maintenir et développer les services publics de proximité : écoles, santé, transports, communications, sports, formation professionnelle… mais aussi les activités culturelles et associatives, l’éducation populaire, ainsi que les petits commerces et l’artisanat local, tous ces maillons essentiels de la chaîne de la solidarité aujourd’hui sacrifiés sur l’autel de l’austérité.

La mobilité est un droit. Nous maintiendrons les axes ferroviaires d’équilibre territorial et développerons les lignes de train régionales plutôt que de les remplacer par des bus. Nous mènerons un plan ambitieux de rénovation du réseau ferré pour améliorer la ponctualité et permettre le ferroutage.

Les politiques tarifaires seront refondées pour faire respecter le droit au transport, pouvant aller jusqu’à la gratuité pour certains services ou pour les populations à faibles revenus. Nous conjuguerons l’innovation ferroviaire (TGV, mixité fret/voyageur…) et le maillage territorial (dessertes locales, covoiturage, transports doux…) dans le cadre de budgets enfin réalistes et en refusant la main mise des intérêts privés.

En restant ouvert sur le vaste monde, nous organiserons les États Généraux de la culture occitane et catalane pour établir une politique linguistique et culturelle faisant rayonner l’histoire de notre grande région.

Égalité territoriale, accès aux soins et à l’éducation, renforcement des budgets culturels, soutien aux emplois associatifs, aménagement équilibré, tourisme à l’année, cohésion sociale, transports de qualité, redéploiement de l’investissement public

Démocratie citoyenne et éthique

Éthique, pluralité, transparence, responsabilisation, ouverture, disponibilité, écoute, participation, pour toutes et tous, partout !

Exemplarité des élu-es, transparence, renforcement du pouvoir citoyen et démocratisation de l’Assemblée régionale sont les fondements des 43 articles de la Charte éthique et démocratique sur laquelle nous nous engageons solennellement.

Co-élaboré au travers de l’implication décisive de collectifs et de citoyen-nes, ce texte majeur réaffirme la souveraineté populaire sur les affaires publiques face à un fonctionnement institutionnel allant parfois contre l’intérêt général.

Fin du cumul de mandats et des conflits d’intérêts, assiduité des élu-es, saisine citoyenne des assemblées, contrôle de l’utilisation de l’argent public, consultation réelle en amont des décisions, parité femme/homme, cette Charte édicte des règles éthiques précises, allant jusqu’à ouvrir un dispositif permettant la révocabilité par référendum des élu-es dont l’action ne serait pas conforme aux engagements pris.

Nos élu-es rendrons compte de leur travail devant les citoyen-n-e-s, au cours de bilans réguliers sur tout le territoire. Les décisions du Conseil Régional seront aisément accessibles et utilisables sans restriction technique. Nos élu-es s’engagent à être présent-es sur le terrain aux côtés de celles et ceux qui résistent au libéralisme et au productivisme, tout en étant leur relai dans l’institution régionale.

De nouveaux dispositifs démocratiques seront établis pour donner plus de pouvoirs aux citoyen-nes et contrer les lobbies : budgets participatifs, commissions consultatives, votations citoyennes sur les grands projets qui impactent nos territoires, etc.

La base de la Démocratie est la solidarité face à toute détresse. Voilà pourquoi nous agirons aussi contre toute forme de violence ou de discrimination, et en faveur de l’accueil et de l’insertion des populations les plus fragiles. Il n’y a pas non plus de démocratie si elle n’est pas éclairée : nous favoriserons l’accès au débat pluraliste et à la connaissance, notamment en aidant à la création d’une télévision régionale digne de ce nom.

Audits citoyens, évaluation publique, décisions collégiales, aides aux médias associatifs, refus du clientélisme, lutte contre "paradis" fiscaux, fin des dépenses somptuaires, droits de L’opposition et des lanceurs d’alerte, coopération et solidarité
internatio
nale, il y a tant à faire !

Et d'abord à voter et faire voter massivement le 6 décembre pour la liste menée par Gérard Onesta !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article