Politique des déchets et UTV : les leçons politiques d'un gâchis

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Hautes-Pyrénées

Politique des déchets et UTV :

les leçons politique d'un gâchis

Nous avons répété depuis des années (voir tous nos précédents communiqués) qu'une politique volontariste de réduction, de tri et de recyclage, et de réutilisation s'imposait pour minimiser l'impact d'installations de traitement inévitables.

Et c'est faute de la mise en place d'une telle politique que nous nous sommes ralliés à un projet d'UTV que nous avons toujours voulu adaptable à un traitement de biodéchets triés à la source.

Nous avons fini par comprendre, à force de vaines démarches, que la non-mise en place d'une telle politique relevait principalement de la mauvaise organisation de la gouvernance plus que de la mauvaise volonté des uns ou des autres.

La dispersion de la décision entre trop d'acteurs (communes, EPCI de collecte, syndicat de traitement, département (à présent remplacé par la région), Etat) aboutit à leur neutralisation réciproque et à un immobilisme décourageant.

La réforme des intercommunalités prévue par la loi Notre pour mise en place au 1er janvier 2017, est donc une occasion à ne pas manquer.

Il relève à présent de la responsabilité de l'Etat de mettre sur la table la proposition d'un Etablissement Public de Coopération Intercommunale unique prenant en charge la totalité de la politique des déchets dans le département, et de la responsabilité de l'ensemble des élus de relever ce défi.

Faute de quoi l'abandon éventuel du projet d'UTV ne serait qu'un épisode de plus dans la course à l'immobilisme et donc au gaspillage de fonds publics sur ce sujet.

Publié dans département

Commenter cet article