Régionales : du 1er au 2d tour

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Hautes-Pyrénées

Après le 1er tour des élections régionales:

Un changement d'époque.

Le score inédit de l'Extrême-Droite n'est pas anecdotique. Il marque l'entrée dans une période où nous devrons nous rassembler sur l'essentiel.

Et l'essentiel aujourd'hui, comme l'a sobrement rappelé Gérard Onesta, est la sauvegarde de valeurs qui sont l'égalité des droits, la solidarité et la liberté.

C'est pour préserver ces valeurs et les faire vivre que nous avons investi le champ de l'écologie : car préserver les conditions d'une vie humaine sur notre planète passe par elles.

Cela suppose réflexion et raison, là où certains se contentent d'exploiter les peurs que les bouleversements planétaires en cours suscitent.

Nous ne ferons aucune concession à ces affects négatifs que sont la xénophobie, l'islamophobie et le racisme.

Au contraire, nous appelons à les affronter avec les armes de la connaissance et du savoir.

Nous ne faisons aucun crédit aux loups déguisés en agneaux de l'Extrême-Droite.

Au contraire, nous appelons à les démasquer en pointant leurs contradictions et leur démagogie outrancière.

C'est sur ces bases que nous devons construire le large rassemblement de 2d tour nécessaire pour faire barrage à ceux qui ne savent que cultiver le côté obscur et diviser les Français, c'est-à-dire au Front Antinational.

Et c'est ainsi que vivront la République et la France !

Avant le 2d tour :

Garder notre cap et barrer la route au FN.

La démocratie, c'est compliqué, mais nous faisons confiance à l'intelligence de nos électeurs.

Le mode de scrutin en vigueur (proportionnelle avec correctif majoritaire) nous mettait face aux choix suivants :

-nous maintenir et garantir ainsi la majorité absolue des sièges au FN

-nous retirer et n'avoir aucun élu

-faire la jonction avec la liste PS-PRG en obtenant le nombre de sièges correspondant à nos voix du 1er tour.

Nous avons choisi la 3e réponse.

Cette jonction, négociée au niveau régional et non départemental, permet à 3 de nos candidats "Nouveau monde" du 1er tour en Hautes-Pyrénées de se retrouver dans les listes du 2d tour.

Yolande Guinle en 3e position éligible dans les Hautes-Pyrénées, Robert Tamburello en 8e position, et Romain Pagnoux en 5e position éligible dans les Pyrénées Orientales.

Nous aurons donc un groupe conséquent d'élus, potentiellement 27, à la région, et en capacité de mettre la majorité face à ses responsabilités environnementales et sociales pour orienter enfin notre région dans la voie de la transition écologique; une orientation nécessaire à la création d'emplois non délocalisables et utiles à un vrai développement durable.

Car là est la vraie réponse de fond au désespoir social dont se nourrit le vote FN.

Dans ces conditions nous appelons sans ambigüité à voter massivement au 2d tour pour la liste "Notre Sud en commun" menée par Carole Delga et Gérard Onesta.

Publié dans Région

Commenter cet article