Du remaniement ministériel à Notre Dame des Landes

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Hautes-Pyrénées

Valls 3 : un gouvernement sans les écologistes.

Au-delà des effets d'annonce et du débauchage individuel de quelques aventuriers de la politique, ce gouvernement s'annonce comme celui du naufrage définitif de la majorité constituée en 2012.

La quasi-unanimité des écologistes ne peut se reconnaître dans un gouvernement dont la naissance succède immédiatement au vote de 13 des 18 députés écologistes contre le projet de réforme constitutionnelle porté par Manuel Valls.

Et ceci alors que tous les engagements de la COP 21 sont foulés aux pieds chaque jour par un exécutif sans âme, qui navigue dans les eaux saumâtres de l'Extrême-Droite.

Il obère encore plus la possibilité d'une Primaire ouverte des gauches et des écologistes, aujourd'hui plus que jamais compromise.

Une majorité prenant en compte les orientations écologistes est aujourd'hui à construire entièrement sur le champ de ruines labouré par le tandem Hollande-Valls.

Notre Dame des Landes : manifestons notre solidarité le samedi 27 février

Annonce d'un référendum sur le projet de

Notre Dame des Landes :

Déni de responsabilité et provocation

Le Président de la République a annoncé hier la tenue d'un référendum régional portant sur le projet de nouvel aéroport à Notre Dame des Landes.

Cette proposition, à ce moment précis, relève d'une double faute.

Un déni de responsabilité

Une fois de plus, François le Courageux, renvoie sur d'autres la responsabilité d'une décision qu'il refuse d'assumer.

Une provocation

Dans l'état actuel de division de l'opinion locale et régionale, cette annonce, loin de ramener le calme, ne peut que renforcer les surenchères et alimenter la violence, d'où qu'elle vienne.

Si un débat démocratique aurait dû avoir lieu, c'est bien en amont du projet, avant que les affrontements, trop nombreux, et trop violents (du fait au départ, rappelons-le, des autorités porteuses du projet) n'aient alimenté la spirale de la haine et des ressentiments.

Nous dénonçons par avance toutes les violences que ce déni de responsabilité et cette fausse habileté du Président risquent d'entraîner.

Et nous appelons à manifester dans le calme, mais avec détermination, aux côtés des habitants de la "Zone d'Aménagement Différé", le 27 février pour un abandon définitif de ce Grand Projet Inutile.

Inscriptions et soutien financier sur nddl65@yahoogroupes.fr ou auprès de Sylvie au 05 62 95 36 58.

La position de l'Acipa (organisation des habitants opposés au projet) sur le projet de référendum :

Notre Dame des Landes - Un référendum : pour qui, comment, pourquoi ?

L’ACIPA a bien entendu les paroles de François Hollande s’adressant aux Français ce jeudi 11

février et annonçant la tenue d’un référendum local sur la question du projet d’aéroport de

Notre Dame des Landes. Dans la même intervention, il a aussi rappelé par 2 fois que les

travaux pourraient débuter à l’automne 2016.

Notre position n’a pas changé pour autant ; nous demandons toujours à François Hollande

de confirmer qu’aucune expulsion n’aura lieu tant que les recours juridiques nationaux et

européens ne seront pas épuisés. Nous avons bien entendu M. Hollande réaffirmer que ces

recours n’étaient pas épuisés mais pas un mot sur les expulsions programmées ! Nous lui

renouvelons également notre demande de rencontre.

Quant au référendum local annoncé, nous nous posons beaucoup de questions :

- Qui a légitimité à organiser un référendum sur un projet d’Etat dont la Déclaration

d’Utilité Publique a déjà été publiée ?

- Qui décidera de son périmètre ?

- Qui décidera de la question qui sera posée ?

- L’information pourra-t-elle être impartiale et complète ? avec quels moyens ?

- Les questions de fond de ce dossier basé sur des manipulations et mensonges

pourront-elles être présentées à la population ? etc….

Nous constatons également que Ségolène Royal a été reconduite dans ses fonctions.

Depuis notre rencontre au Ministère de l’Ecologie le 22 janvier dernier, nous travaillons avec

elle et ses services, sur la remise à plat du dossier (Etude des alternatives à l’aéroport à

Notre Dame des Landes, dont la mise en réseau des aéroports existants). Ce gros travail a

été lancé avec l’aval du Président de la République. Il nous apparaît donc urgent d’attendre

les conclusions de ce travail commun qui doivent être rendues le 31 mars.

En attendant, notre détermination reste intacte et nous appelons à une mobilisation

massive le 27 février prochain

Publié dans politique nationale

Commenter cet article