A Pau les 6 et 7 avril : non aux fossoyeurs du climat

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Hautes-Pyrénées

Devant le Palais Beaumont le 6 avril. Notre conseiller régional, Romain Pagnoux était là.
Devant le Palais Beaumont le 6 avril. Notre conseiller régional, Romain Pagnoux était là.
Devant le Palais Beaumont le 6 avril. Notre conseiller régional, Romain Pagnoux était là.

Devant le Palais Beaumont le 6 avril. Notre conseiller régional, Romain Pagnoux était là.

Parc Beaumont à Pau mercredi 6 avril à 17h30, jeudi 7 avril à 12h30

Non aux fossoyeurs du climat !

Le sommet MCEDD, regoupant les grandes entreprises mondiales concernées par l'extraction d'hydrocarbures en eaux profondes, organisé à Pau les 5, 6 et 7 avril a pour thème la réduction des coûts dans l’industrie extractive off shore.

Or pour avoir 50 % de chance de contenir le réchauffement climatique sous les 2 degrés d’ici à la fin du XXIe siècle, comme l'a décidé la COP 21, c'est-à-dire les 193 Etats membres de l'Onu, les émissions cumulées de CO2 entre 2011 et 2050 devront être limitées à 1 100 gigatonnes, trois fois moins qu'actuellement.

Autrement dit, « un tiers des réserves de pétrole, la moitié des réserves de gaz et plus de 80 % des réserves de charbon devraient rester inutilisées entre 2010 et 2050 ».

Cette rencontre va donc totalement à l'encontre de cet objectif..

Un tournant historique

Ce 5 avril à Pau, pour la première fois dans l'Histoire, des citoyens venus de différents pays du monde ont manifesté pacifiquement mais fermement, leur volonté de voir respecter une loi mondiale : la décision prise à Paris lors de la COP 21.

Les 300 activistes non-violents réunis au camp Sirène, parmi lesquel beaucoup de jeunes, on réussi à perturber sérieusement le démarrage de ce sommet mal venu.

Malgré les jets de gaz lacrymogène, il ont réussi à retarder l'entrée des congressistes. Plus : trois d'entre eux qui avaient réussi à s'introduire dans la salle se sont attachés à la tribune et ont pu lire (en français et en anglais, langue officielle du colloque) un texte expliquant la raison de leur présence.

L'hypocrisie n'est plus de mise

Comme l'a expliqué Txetx Etcheverry devant les 500 militants rassemblés devant le Palais Beaumont à 12h30, les organisateurs (350.org, ANV-COP21, BIZI!, Attac, Les Amis de la Terre) avaient rencontré jeudi dernier les dirigeants de Total, hôte du sommet.

Cette rencontre, conforme à l'éthique non-violente de l'action, avait pour but de convaincre les interlocuteurs de la malfaisance de l'action contestée.

Total a protesté de sa bonne volonté en arguant du fait qu'il s'engageait à ne pas exploiter le pétrole et le gaz des régions arctiques.

Las : dès lundi, les organisations apprenaient de source sûre la signature d'un protocole d'achat d'une filiale de Total à Gazprom pour du gaz issu d'un gisement arctique.

Cette hypocrisie n'est plus de mise.

Un mouvement est en marche, et rien -pas même les attentats de Daech- ne pourra l'arrêter.

Rendez-vous

Mercredi 6 à 17h30 pour un concert de soutien aux bloqueurs au parc Beaumont.

Jeudi 7 avril à 12h30 autour du Palais Beaumont pour un "Die-In" géant, symbolisant notre refus des activités climaticides.

Publié dans Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article