juillet 2007 : Plan de Déplacement Urbain du Grand Tarbes

Publié le par Les Verts Hautes-Pyrénées

Les Verts des Hautes Pyrénées

BP 842

65 008 Tarbes cedex.


Tél 06 07 79 92 56.

lesverts65@orange.fr

 

 

PDU du Grand Tarbes :

Un grand projet mort-né ?

 

Nous avions affirmé en février dernier notre soutien à la démarche initiée par le Grand Tarbes pour modifier en profondeur les habitudes de déplacement dans notre agglomération. Il s’agit d’une question vitale. Le réchauffement climatique exige des changements radicaux. Comme le titre le quotidien « Aujourd’hui en France » du 3 juillet : « L’auto en ville, c’est dépassé ».

Permettre à chacun de se déplacer sans être obligé d’emprunter son auto suppose la mise en place de moyens alternatifs : pistes cyclables et transports en communs suffisamment denses et réguliers pour répondre aux besoins de chacun.

Par ailleurs, rendre la ville aux piétons est aussi le signe d’une qualité de vie à promouvoir.

Or, l’enquête d’utilité publique en cours est très inquiétante : la consultation des annexes au dossier comportant les avis rendus par les différentes collectivités territoriales concernées montre clairement deux choses.

  1. Le Conseil général, par la voix de son président, refuse la mise en place d’un syndicat mixte de transports à l’échelle d’une agglomération élargie. Or cette mise en place conditionnait la collecte des ressources nécessaires au financement d’un réseau de transports en commun renforcé.

  2. La mairie de Tarbes dans sa délibération conditionne son soutien financier à l’engagement préalable des autres collectivités. C’est dire qu’elle se refuse à mettre la main à la poche pour financer les investissements nécessaires afin d’aménager la voirie.

En résumé, on pourrait dire : « Le PDU est mort-né : Fortassin et Trémège l’ont tuer ».


Mais il n’est jamais trop tard :

Les Verts appellent tous les citoyens conscients des enjeux de ce Plan de Déplacements Urbains pour l’avenir de l’agglomération à venir massivement consigner leur avis sur le registre de l’enquête d’utilité publique qui sera ouvert une dernière fois le vendredi 20 juillet de 14h30 à 17h30 en présence du Commissaire enquêteur dans les locaux du Grand Tarbes, 30 avenue Saint-Exupéry ; ou à l’envoyer par la poste à cette même adresse, à l’attention du Commissaire enquêteur,avant cette date.

Une mobilisation collective suffisante peut amener ces grands décideurs à revoir leur point de vue.

Publié dans département

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article