Nouvelle centrale nucléaire : une annonce irresponsable

Publié le par Les Verts Hautes-Pyrénées

 

Une relance ni très verte,

ni très responsable pour les générations futures


L'annonce par le président de la République de la construction d'un nouveau réacteur nucléaire de type EPR à Penly, en Seine-Maritime, serait une bonne nouvelle pour l'emploi local : 3000 personnes pour le chantier et 200 personnes pour le fonctionnement de la centrale.

Mais ce cadeau est un cadeau empoisonné : dans une région déjà sur-nucléarisée, le problème des déchets radio-actifs, toujours non résolu, et celui des risques multiples, notamment d'origine terroriste, générés par ce type d'installation, n'ont pas été évalués ni pris en compte.

D’autant que le Président de la République déclarait le 26 octobre 2007, lors de son discours de clôture du Grenelle de l’Environnement : « Je ne veux pas de nouveaux sites nucléaires » et poursuivait « Il y a donc bien une réduction de la part du nucléaire dans notre consommation d’énergie »  !

De plus, cette relance du nucléaire tourne le dos aux orientations, autrement plus porteuses d'emplois, des économies d'énergie et du développement des énergies renouvelables (solaire, éolien, bois, géothermie....). Il faut dire qu'elles seraient beaucoup plus diffuses et non concentrées sur quelques grands groupes industriels : ceci explique-t-il cela ?

C'est toute une conception du développement économique qui est à revoir : visiblement le président reste prisonnier du modèle énergétique du passé, centralisé, fragile en consommation de pointe, inadapté aux territoires, et contraire à l’objectif premier de réduction de la consommation d’énergie négociée lors du Grenelle de l’environnement..

Publié dans politique nationale

Commenter cet article