SCoT TOL : la position des Verts

Publié le par Les Verts Hautes-Pyrénées

Communiqué n°13-09 du 31 août 2009 :

SCoT TOL : la position des Verts

 

Le SCoT (Schéma de cohérence territoriale) est une démarche de planification concernant le territoire Tarbes-Ossun-Lourdes pour les 15 ans à venir. Son Document d'Orientations Générales est soumis à la consultation des communes concernées car leurs documents d'urbanisme (Plan Local d'Urbanisme qui remplace peu à peu le POS, Carte communale, Programme Local de l'Habitat...) doivent être conformes à ses préconisations.

Une réunion de travail du Conseil municipal de Tarbes se tient ce 1er septembre, à la demande de Jean Glavany lors du dernier conseil municipal.

 

Même si ce document comporte quelques incohérences ou ambiguïtés (le parti pris de faire de la RN 21 élargie à 2X2 voies l'axe structurant du territoire, l'adhésion de principe à la construction d'un nouvel hôpital entre Tarbes et Lourdes, l'agrément donné à la volonté de créer de nouveaux barrages, donc celui de l'Ousse, etc...) il n'en demeure pas moins qu'il constitue un premier pas dans l 'adoption d'une démarche de développement économe des ressources naturelles et de l'environnement. Ce qui est totalement nouveau localement.

C'est pourquoi les Verts soutiennent globalement son contenu.

Ils ont cependant soumis au Maire de Tarbes des propositions d'amendements, dont voici l'essentiel :

-Rappeler en introduction la contrainte majeure que représente le réchauffement climatique par rapport à tout son contenu.

Cette contrainte va en effet surdéterminer toutes les politiques publiques dès aujourd'hui (voir la polémique hors sujet déclenchée par le projet de Contribution Climat Energie...à 3 mois de la conférence de Copenhague, dernière chance pour limiter le réchauffement à 2°C d'ici 2050).

-Introduire le projet de constitution d'une ceinture maraîchère bio autour de Tarbes

-Limiter la polarisation sur les infrastructures routières rapides et promouvoir les modes doux de déplacement et les transports collectifs

-Mettre en question l'idée d'un pôle hospitalier unique sur le territoire par l'explicitation des raisons qui ont conduit à cette idée (un certain mode de gestion de la santé)

-Economiser la ressource en eau en refusant les projets intempestifs (golf, barrages réservoirs, interconnexion abusive des réseaux)

-Refuser l'incinération des ordures ménagères (refus quasi acté par le plan départemental en cours d'adoption).

Publié dans département

Commenter cet article