Accueil des gens du voyage

Publié le par Les Verts Hautes-Pyrénées

Communiqué du 21 août 2010

 

Accueil des gens du voyage et incident d'Horgues

POMPIERS PYROMANES ET VRAIES REPONSES

 

Qu'il soit d'emblée très clair que les écologistes ne sauraient cautionner la moindre violence. Ceux qui en commettent doivent répondre de leurs actes.

Pour cela il nous semble paradoxal de renoncer à porter plainte au prétexte que celle-ci ne serait pas suivie d'effet.

Pour autant le compte-rendu brut des incidents violents qui se sont déroulé à Horgues nous semble laisser de côté certaines réalités qu'il faut prendre en compte pour éviter leur répétition.

 

La première est bien sûr le climat créé par les initiatives présidentielles du mois de juillet. Le moins que l'on puisse dire est qu'elles n'ont pas favorisé la sérénité et le dialogue. En l'occurence le Président, garant de la cohésion nationale, s'est comporté en pompier pyromane : il a lui-même allumé le feu qu'il va se proposer d'éteindre par des mesures plus répressives, et sans doutes aussi inefficaces que les précédentes, portant atteinte aux droits de tous.

 

La seconde est l'absence d'avancée sur notre territoire de la mise en place d'aires de grand passage ou de rassemblement par frilosité des élus (chacun attendant que l'autre se porte volontaire pour l'accueilir sur sa commune),et une certaine carence de l'Etat (c'est lui qui est responsable des aires de grand rassemblement).

Récemment encore, une réunion portant notamment sur ce sujet a eu lieu dans le cadre du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) Tarbes-Ossun-Lourdes : gageons qu'elle n'aura débouché sur aucune proposition concrète, alors que son Document d'Orientations Générales, dans sa version provisoire de juin 2009 rappelait (p 35) : « la fréquentation de ce territoire par les gens du voyage, par exemple lors de pélerinage, implique la mise à disposition d'une autre aire de grand passage (que celle d'IBOS : capacité de 60 caravanes) d'une capacité plus importante. Pour ce faire (…) chacune des intercommunalités du territoire SCOT (à savoir Grand Tarbes, CC du canton d'OSSUN et CC du Pays de Lourdes) définira au moins une aire de grand passage. »

Où en est-on ?

Et où est l'Etat quand il s'agit de grands rassemblements ?

Il n'est pas normal que la commune d'Horgues se soit retrouvé quasiment toute seule à gérer ce problème, ni qu'elle se sente obligée de trouver toute seule une solution.

Publié dans département

Commenter cet article