Grève des médecins et accès universel aux soins

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Hautes-Pyrénées

 

LA GREVE DES MEDECINS ET L'ACCES UNIVERSEL AUX SOINS



Selon Claude Leicher, président de MG France, principal syndicat de médecins généralistes "Le problème principal qui se pose à notre profession n’est pas seulement la loi de Santé qui sera présentée au Parlement en mai prochain. Il renvoie surtout aux conditions de travail des généralistes, à la démographie des généralistes qui s'effondre et aux Français qui bientôt, dans certaines régions, ville ou campagne ne vont plus trouver de médecins traitants."

Et en effet, la question des "déserts médicaux" est plus que jamais posée : elle renvoie, nous l'avons déjà maintes fois souligné, au maintien d'un "numerus clausus" trop restricitf à l'entrée dans les études médicales, et plus fondamentalement à sa pseudo-justification : "la liberté d'installation" des médecins libéraux, dont ce "numerus clausus" aurait dû représenter l'instrument de régulation.

On peut voir clairement aujourd'hui que cette "régulation" n'a pas fonctionné. Remettre radicalement en cause ce "numerus clausus" qui alimente la privatisation de la formation et la course aux spécialités au détriment de la formation de généraliste, est un impératif pour stopper la désertification médicale et garantir l'offre de soins pour tous.

Par ailleurs les médecins s'opposent à la généralisation du tiers-payant dans les conditions actuelles. Et ceci pose un autre problème de fond non traité par le projet de loi Santé : celui de l'éclatement de notre système de Sécurité sociale avec la prolifération des différents régimes et surtout des assurances complémentaires, qui à la fois renchérit les coûts de gestion, différencie de façon inégalitaire le traitement des patients...et in fine complique la tâche des médecins chargés de gérer le tiers-payant.

La réunification de notre système de Sécurité sociale en une caisse unique traitant tous les patients de façon égalitaire est plus que jamais à l'ordre du jour.

Voilà à quoi devrait s'attaquer aujourd'hui un vrai gouvernement de Gauche. Nul doute qu'il y puiserait le soutien de la majorité de nos concitoyens.

Et tout ceci sans négliger la prévention qui passe par l'arrêt des pollutions diffuses générées par le système productiviste : produits chimiques, pesticides, perturbateurs endocriniens, nano-matériaux, ondes électro-magnétiques, radiations nucléaires...contre lesquels les écologistes se battent depuis toujours.

Publié dans politique nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article