L'imposture Le Pen, le Front de Gauche et les écologistes

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Hautes-Pyrénées

L'imposture Le Pen, le Front de Gauche et les écologistes



Comme beaucoup d'électeurs, j'ai reçu dans ma boîte aux lettres un argumentaire du Front de Gauche contre « l'imposture Le Pen ».


Excellente idée, dont je regrette que le budget de campagne étriqué d'Eva Joly (sondages obligent : quand on est annoncé bien en-dessous de 5%, on ne peut engager beaucoup de dépenses : elles ne seront pas remboursées) n'ait pas permis à EELV d'en faire autant.


Nous partageons beaucoup des arguments avancés :

-Marine Le Pen ne défend pas le pouvoir d'achat des plus démunis, ni la retraite à 60 ans (mais faut-il la défendre pour tous ? Personnellement je partirai à 65 ans après des études poursuivies jusqu'à 30 ans : je ne trouve pas cela scandaleux), ni les services publics, ni la laïcité.

Par contre elle défend les riches, et elle est une candidate du « système »en place.

Elle défend des idées stupides concernant l'immigration, en faisant croire qu'elle serait responsable de tous les maux. Ce faisant elle divise les salariés, alors qu'ils devraient se rassembler pour lutter contre leurs vrais ennemis : les capitalistes financiers. Et cela alors même que les immigrés rapportent, eux, des milliards à la France par leur travail.


Fort bien. Mais le Front de Gauche fait l'impasse sur 3 idées-force du FN qui concernent au premier chef les écologistes :

-Le refus de la transition écologique de l'économie, et notamment la transition énergétique, à travers la sortie du nucléaire et la lutte contre la précarité énergétique par l'investissement prioritaire dans l'isolement des bâtiments;

-Le refus du désarmement nucléaire, instrument d'économies budgétaires importantes et facteur de paix dans un monde où la prolifération des armes nucléaires s'appuie sur le monopole arrogant de quelques puissances, dont la nôtre.

-La volonté de sortie de l'euro et de retour au Franc qui frapperait en premier lieu le pouvoir d'achat des plus démunis en renchérissant de 30% nos importations, et qui signerait l'abandon de toute ambition de construction d'une vraie solidarité européenne et de dépassement du nationalisme.


Sur ces 3 domaines, Eva JOLY est la seule candidate à avancer des propositions constructives : elle démontre ainsi que l'écologie est la solution aux multiples crises que connaît notre monde. Et de cela, même les sondages ne peuvent en nier la vérité.

Publié dans politique nationale

Commenter cet article