Le seul article encore paru sur notre liste dans la presse locale

Publié le par Les Verts Hautes-Pyrénées

Nathalie

Texte interview Nathalie NOWAK « Petit Journal » du 3 février :


Pourquoi une liste « Europe Ecologie » aux élections régionales du 14 mars ?


Les écologistes ont des réponses nouvelles à tous les problèmes non résolus par les politiques traditionnels. Ces nouvelles réponses sont de plus en plus crédibles, à tel point qu'elles sont reprises par nos concurrents politiques qui essaient de se les accaparer sans vraiment en comprendre le sens et la portée.

Face aux crises, crise financière, crise climatique, crise des ressources naturelles, crise sociale, crise de la mondialisation, seul un nouveau modèle de société, plus sobre et plus juste, mais aussi plus démocratique, peut nous apporter, à nous et à nos enfants, une « prospérité sans croissance ».

Pour cela, il faut anticiper enfin, réorienter vraiment et gouverner autrement la région.


Quelles spécificités des propositions d'Europe Ecologie pour les Hautes-Pyrénées ?


Notre programme est un programme régional, il se décline en 9 grands thèmes correspondant aux principales compétences de la Région, sans oublier que celle-ci dispose d'une compétence générale lui permettant d'intervenir pratiquement dans tous les domaines.

Ceci dit , les Hautes-Pyrénées, département excentré, et souvent oublié par la métropole toulousaine, ont été pleinement intégrées à travers des propositions particulières comme celles concernant « une autre politique de la montagne »(retrouver nos racines culturelles à travers une pluriactivtié moderne et repensée, combinant pastoralisme, tourisme et culture autour de notre patrimoine et de la protection de nos paysages). Cela passe par des formations adaptées pour nos jeunes, ouvrant sur des métiers d'avenir praticables sur place...une des compétences majeures de la Région.


Quelles alliances au second tour le 21 mars pour Europe Ecologie ?


Nous avons proposé à tous nos concurrents opposés aux solutions libérales et nationalistes, c'est-à-dire dans l'opposition au gouvernement, de débattre du fond de notre programme avant le 1er tour.

C'est en fonction de cette confrontation des propositions pour la Région, mais aussi du respect intégral de notre représentativité et d'un engagement clair à la respecter pour l'avenir, que nous nous déterminerons. Cela implique que tous les citoyens qui croient à nos idées votent massivement pour nous au 1er tour. Car nous n'excluons pas a priori de nous maintenir dans le cadre d'une triangulaire si nous ne sommes pas respectés.


Nous comptons bien en effet rééditer au moins notre score aux Européennes de juin dernier (près de 14% dans le département, plus de 16% dans la région) en nous rapprochant localement du score régional : les Bigourdans ont autant vocation que les autres à soutenir le projet écologiste, un projet social, démocratique et préparant l'avenir de nos jeunes.

Publié dans Région

Commenter cet article