Municipales dans les Hautes-Pyrénées

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Hautes-Pyrénées

 

 

Lors de la conférence de presse du mercredi 15 janvier, EELV 65, représenté par Yves Carrié (conseiller municipal sortant et candidat à Aureilhan sur la liste d'Union de la Gauche et des écolgistes), Sylvie Bédrède (candidate sur la liste Alternative de Gauche à Bagnères), Henri Lourdou (conseiller municipal sortant à Tarbes) et Cécile Bourdeu d'Aguerre, secrétaire du Groupe EELV 65, ont présenté le tract  suivant qui sera diffusé dans tout le département pour servir de référence à la position des écologistes sur les enjeux municipaux :

 

Elections municipales des 23 et 30 mars 2014

Pour entrer dans la transition

dans les Hautes-Pyrénées :

décidément, l'écologie !

Le projet écologiste est un projet global : tous ses aspects sont indissociables :

Relocaliser l'économie, ce n'est pas seulement préserver ou créer des emplois, c'est aussi réduire les déplacements inutiles, donc les émissions de Gaz à Effet de Serre qui provoquent le dérèglement climatique.

Cela passe par :

-la promotion des producteurs locaux, du terroir, et BIO

-la promotion defaçons de cultiver respectant vraiment l'Homme et l'environnement (comme la permaculture)et des jardins familiaux

-la mise en place d'une monnaie locale complémentairepermettant de favoriser les achats locaux

-la fin d ela création de grandes zones commerciales favorisant la grande distribution, et la mise en place de marchés de petits producteurs

-la place rendue dans l'espace public aux moyens doux de transport (vélos, piétons) et aux espaces de rencontre (places et espaces verts).

Economiser l'espace et les ressources naturelles, ce n'est pas seulement protéger la nature et l'environnement, c'est aussi changer nos façons d'habiter, de nous éclairer, de nous chauffer, de nous déplacer, c'est entrer de plain-pied dans la transition énergétique.

Cela passe par :

-la promotion de l'éco-constuction (bâtiments à énergie

positive), des écoquartiers...

-la rénovation de l'habitat ancien (isolation)

-l'action pour des logements sociaux , coopératifs, mixés : accessibles aux personnes défavorisées et mélangeant les générations

-la promotion des énergies renouvelables décentralisées (au premier chef l'énergie bois, ce qui passe par la promotion d'une vraie filière bois)

-la mise en place de parkings d'entrée d'agglomération couplés

à de vrais réseaux de pistes cyclables et des réseaux

performants de bus et rail avec un cadencement rapide.

-l’étude et la mise en place d’un éclairage public, plus

économique et soucieux de la pollution lumineuse.

- la révision du Règlement Local de Publicité (RLP) pour

limiter panneaux, enseignes lumineuses, numériques,…

notamment à l’entrée des villes.

Produire sainement, ce n'est pas seulement protéger notre santé, c'est aussi permettre la reconversion des producteurs pris dans l'engrenage de l'investissement/endettement et la dépendance aux multinationales.

Cela passe par :

-l'introduction d'une éco-conditionnalité dans les appels d'offre des mairies

-la promotion des cantines bio et locales

-l'aide à l'installation et au maintien d'agriculteurs dans le maraîchage bio

Associer les citoyens aux décisions, ce n'est pas seulement refuser d'ouvrir un "bureau des pleurs" ou où l'on fait appel à l'élu tout-puissant, ou un "bureau des peurs" où l'on charge de tous les maux un bouc-émissaire (le jeune, l'étranger, le gitan, le fonctionnaire, ...), c'est aussi faire appel à l'intelligence et aux savoirs collectifs en amont des décisions à prendre.

Cela passe par :

-la mise en place de commissions extra-municipales où les élus partagent leurs questions, apportent des informations, et co-élaborent des propositions ;

-la pratique du tirage au sort pour amener le plus de citoyens à s'impliquer et éviter le copinage et le clientélisme;

-La culture, pour un lien social et une solidarité renforcée. Elle

doit s’inscrire fermement dans l’actuel contexte de crise sociale, environnementale économique et politique. Favoriser l’expression et la création culturelle, interculturelle et artistique pour tous les publics (langues, arts et savoirs locaux

dans leur diversité).

C'est pourquoi la "petite touche verte" des programmes des partis traditionnels ne saurait suffire. Ces points sont indissociables : lorsqu'ils seront repris par tous, nous serons VRAIMENT entrés dans la transition écologique.

En attendant, défendez ces orientations dans vos municipalités et communautés de communes, et rejoignez-nous pour renforcer cette veille écologique indispensable.

Contacts Groupe Local Hautes-Pyrénées :

Courriel : mp.hautes-pyrenees@eelv.fr

Tél : 06 84 77 64 22 (Yves Carrié à Aureilhan)

06 07 79 92 56 (Henri Lourdou à Tarbes)

06 87 22 15 76 (Olivier Clément-Bollée à Hèches)

Publié dans département

Commenter cet article