Protection du patrimoine tarbais

Publié le par Les Verts Hautes-Pyrénées

Henri LOURDOU

Conseiller municipal Vert de Tarbes

Bureau Hôtel Brauhauban, RDC, salle n°2

Tél/fax 05 62 44 38 32

Courriel : henri.lourdou@wanadoo.fr

 

Protection du patrimoine : deux poids, deux mesures ?

 

Sollicité par plusieurs citoyens tarbais à propos du refus de permis de construire concernant la pose de panneaux solaires sur leur toiture pour cause de "protection du patrimoine", je constate avec surprise que les travaux en cours à la Maison Saint-Frai (bâtiment comportant des éléments du XIVe ou Xve siècle, les plus anciens de notre ville) n'ont pas fait l'objet de la même vigilance.

Il serait bon que les autorités publiques chargées de la (nécessaire) protection de notre patrimoine s'interrogent sur leurs priorités.

Même si les nombreuses sollicitations actuelles auprès de particuliers pour équiper leurs toits de panneaux pour la production d'électricité solaire sont inégalement

intéressantes, l'interdiction absolue qui leur est opposée dans le périmètre de 500 m autour des monuments classés nous semble excessivement automatique. Elle risque d'ailleurs de le devenir complètement si le projet de règlement en cours de rédaction pour le passage en ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbanistique ou Paysager) est finalisé en l'état.

Le véritable saccage qui vient de se produire à la Maison Saint Frai (encadrements de fenêtres et meurtrière réduits en morceaux et mêlés aux gravats, absence de fouille archéologique préalable aux travaux) est sans commune mesure avec la supposée gêne visuelle provoquée par d'éventuels panneaux solaires...sans la moindre discussion préalable sur d'éventuels aménagements.

A l'heure où le développement durable est sur toutes les bouches, et où la promotion des énergies renouvelables devient enfin une priorité, il serait peut-être bon de revoir certains comportements. Et de protéger vraiment, quand il le faut, notre patrimoine historique !

Publié dans Tarbes

Commenter cet article

Céd 04/01/2010 16:03


J'adhère pleinement à l'idée de reconstituer le moulin médiéval avec les éléments architecturaux d'origine dans un parc public (Massey? autre?).
Déjà que nous avons peu de patrimoine ancien à Tarbes, la mairie peut effectivement faire cet effort!


Laplace 02/01/2010 00:03


visiblement l'ABF a été à côté de ses pompes: négligence? incompétence? allez savoir.. en tout cas en votre qualité d'élu municipal, vous êtes en droit de demander des comptes!

visiblement la mairie de Tarbes a aussi été à côté de ses pompes: c'est elle qui délivre les permis de construire et de démollir non? alors négligence? incompétence? Là aussi en votre qualité d'élu
municipal il serait bon de demander des comptes au plus vite! .. et dire que cette même mairie de Tarbes ne jure que par la ZPPAUP! eh ben quelle ironie voire cynisme: le plus vieux bâtiment civil
tarbais réduit en miettes! y'a de quoi être foncièrement en colère!

Quoi qu'il en soit, c'est une boulette incroyable! Les éléments architecturaux d'intérêt (fenêtres médiévales et meurtrières) on été soit déposées pour être remployées dans le futur bâtiment St
Frai, soit récupérées par les défenseurs du patrimoine tarbais le jour même de ce massacre sans nom.

Il serait donc juste que la mairie se rachète sans délai en les récupérant et en prévoyant de reconstruire le moulin à l'identique dans un jardin public avec replacement desdits éléments
architecturaux sauvés.
Allez-vous faire en sorte qu'il en soit rapidement ainsi?
cordialement.