Réponses des candidats EELV 65 aux législatives sur la culture

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Hautes-Pyrénées

 

 

Réponses des 2 candidats au site Bigorre.org sur la Culture :

 

Jean-Marc LUCE :

CULTURE

 

 

Le rayonnement de la France est évidemment en déclin, gravement, et depuis longtemps.

La majorité sortante en est lourdement responsable, ne serait-ce que par le mépris très souvent exprimé au plus haut niveau de l'Etat.

 

Cependant, au-delà, c'est un modèle global de société qui est en cause. Dans la société de consommation, muée depuis les années 60 en société du spectacle et depuis deux décennies en société du simulacre, on confond de plus en plus souvent l'industrie de divertissement avec la culture.

 

Je pense aussi que la cyber-civilisation tue la relation entre les humains sous couvert de communication.

 

Non seulement je souhaite conduire un projet en rupture avec l'action passée, mais j'en suis déjà, professionnellement un acteur.

Le redéploiement culturel doit bien sûr commencer à l'école avec un effort prioritaire en direction des milieux défavorisés. J'affirme que la culture doit être au centre du projet politique d'une société laïque. C'est elle qui structure le lien social et le rapport de l'homme au monde.

De plus, alors que la plupart des productions humaines ont un lourd bilan écologique, ce n'est pas le cas des productions de l'esprit.

Il s'agit aussi d'un des rares domaines d'échange où le fait de donner à autrui ne nous dépossède pas, bien au contraire.

 

Pour notre territoire, soumis depuis trop longtemps au tourisme industriel (ski, Tour de France), la culture, tant patrimoniale que de création contemporaine, offre une grande possibilité de développement.

Si on peut se mettre d'accord sur un projet de tourisme rizomique et des quatre saisons, la culture, associée à nos richesses de nature, peut être un fort vecteur de développement.

 

Le statut des artistes est une vraie question qui doit être élargie au-delà du spectacle vivant (plasticiens, auteurs, métiers d'art, etc.)

 

En tant que citoyen engagé, j'ai pu convaincre le maire de Bagnères-de-Bigorre d'organiser, à l'échelle de l'intercommunalité, des Assises de la Culture.

Ne pourrait-on le faire au niveau du département ?

 

Marie-Laure BONDON :

CULTURE

 

Je considére que la culture est un des éléments favorisant le changement dans et de la société . Elle participe à l 'ouverture de l 'esprit  et du cœur ; donne accès à un rapport poétique , sensible , imaginatif au monde , face à la conception scientiste et utilitaire portée et soutenue par le productivisme et la pseudo rationalité réductrice et desséchante qui le justifie .

Elle ouvre à la conscience et la valorisation de la différence

 

Elle doit bien évidemment prendre toute sa place à l 'école ,car l'accès de tous à la culture doit être une priorité .

Les risques de dérives élitistes des dispositifs doivent être systématiquement évalués , et les conditions d 'appropriation de chacun , surtout des enfants ou publics évoluant dans des milieux proposant un accès restreint à la culture , doivent être intégrées dans des démarches pédagogiques adaptées .

Elle doit s 'appuyer sur les cultures patrimoniales .

 

L 'offre culturelle publique doit être maintenue .

 

La répartition des financements se doit d 'être équitable: petites institutions , associations , amateurs , riches d 'initiatives et de créativité , notamment dans les Hautes Pyrénees , ne doivent pas avoir à souffrir de l 'attribution préférentielle de subventions à des manifestations culturelles « vitrines «  ou artistes reconnus .

 

Le statut des artistes est une vraie question qui doit être élargie au-delà du spectacle vivant (plasticiens, auteurs, métiers d'art, etc.) .

 

Publié dans département

Commenter cet article