Rocade Nord de Tarbes et transports de demain

Publié le par Les Verts Hautes-Pyrénées

Anticiper enfin les transports de demain

Rocade Nord-Ouest et PDU du Grand Tarbes : quelle cohérence ?


Ainsi le serpent de mer de la rocade Nord de Tarbes sort enfin des eaux.

Il correspond, nous n'en doutons pas, à un vrai besoin : délester le tissu urbain du Nord de Tarbes d'une circulation de transit, et notamment de poids lourds, à la fois dangereuse et nocive.

Pour autant les nuisances pourraient se déplacer au quart Nord-Est de l'agglomération (Aureilhan et Séméac) en favorisant la jonction avec l'entrée d'autoroute de Tarbes-Est. Qu'en est-il du bouclage de l'agglomération par le Nord-Est ?

Par ailleurs, rien n'est dit de l'articulation entre ce nouvel équipement et le Plan de Déplacements Urbains du Grand Tarbes. En particulier de la constitution de parkings-relais d'entrée d'agglomération pour anticiper la (nécessaire et inéluctable) réduction du trafic automobile dans le centre-ville, ni de l'intégration au schéma directeur des itinéraires cyclables du Grand Tarbes.

Ces éléments, on le craint, n'ont pas été intégré au cahier des charges du partenariat public-privé, si l'on en croit du moins les discours publics rapportés récemment par la presse.

De même, l'importance de promouvoir les modes de transports doux n'est visiblement pas encore entrée dans les têtes des élus de Gauche comme de Droite comme l'a montré le débat sur la bande cyclable de l'avenue Jean Jaurès au dernier conseil municipal d'Aureilhan.

Les écologistes tiennent à rappeler qu'au delà du rattrapage des retards, la responsablité des élus est bien d'anticiper les transports de demain, dans un monde sans pétrole et une ville rendue à ses habitants par la réduction de l'inflation automobile.

Ainsi, le doublement de la rocade Ouest, tout comme le passage de la RN 21 à 2X2 voies, dans lequel il s'inscrit, ne nous semblent pas des choix d'avenir pertinents.

Publié dans département

Commenter cet article