Non au chantage contre la Grèce : rendez-nous l'Europe !

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Hautes-Pyrénées

Pancarte portée lors du rassemblement du 1er juillet à Tarbes
Pancarte portée lors du rassemblement du 1er juillet à Tarbes

Pancarte portée lors du rassemblement du 1er juillet à Tarbes

Non au chantage contre la Grèce :

Une vague d'indignation populaire doit parcourir toute l'Europe !

"Alors que la Grèce se rapproche de plus en plus de la date butoir face à un défaut de paiement, c’est-à-dire le 30 juin, les créanciers du pays (Banque centrale européenne, Commission européenne et FMI) viennent de formuler une nouvelle proposition. En effet, les "institutions", nouveau nom donné à la Troïka, seraient disposées à octroyer un nouveau prêt de 15.5 milliards d’euros à la Grèce. Ceci afin que le pays puisse rembourser ses prochaines échéances et ainsi éviter le défaut de paiement, et ce, au moins jusqu’au mois de novembre 2015.

Ce qui aurait pour effet de reconduire une nouvelle fois la résolution définitive de la situation à plus tard.

En contrepartie, les institutions souhaitent que le gouvernement dirigé par Alexis Tsipras mette en place un nouveau "package" de réformes, incluant notamment une nouvelle baisse des retraites et le refus de la demande de Syriza de pouvoir apporter un soutien aux retraités les plus pauvres. Pour le ministre des finances allemand, la proposition faite à la Grèce est "généreuse"."


Read more at http://www.atlantico.fr/pepites/grece-derniere-proposition-eurogroupe-deja-refusee-alexis-tsipas-2213559.html#DS30VLVyJPATEu6r.99

Cet article écrit à la veille de l'annonce d'un référendum par Alexis Tsipras nous dit tout : à aucun moment les négociateurs de l'Eurogroupe n'ont voulu aboutir à un accord équilibré.

Leur seul souci est de "casser" le gouvernement grec en l'acculant à l'abandon total de ses promesses sociales, et donc de couper court à toute tentation de contagion, en Espagne en premier lieu, où Podemos s'annonce comme possible vainqueur des élections législatives de l'automne.

Exprimons notre indignation et notre solidarité avec le peuple grec !

Affirmons notre volonté d'une Europe des peuples, contre celle de l'oligarchie politico-financière !

Exigeons un accord équilibré sur la dette grecque !

"Banquiers, rendez-nous l'Europe !

Nous sommes tous des grecs allemands !"

Rassemblons-nous mercredi 1er juillet à 17h place de Verdun à Tarbes !

Publié dans Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article